La rentrée:  comment garder ses bonnes ondes de l’été ?  comment garder ses bonnes ondes de l’été ?  comment garder ses bonnes ondes de l’été V

Soyons honnête. Nous rentrons de vacances détendus, good vibes pleins les cheveux, un max de projets en tête et des rêves à accomplir! Puis, 10 jours après la rentrée, bim, ma vie d’avant est de retour. Obligations, course contre la montre, logistiques, horaires, stress, culpabilité…mais où sont passées mes vacances ?!

 



Nous allons essayer en 4 points de vous donner quelques pistes:

 

1. Au boulot:

Faites les choses avec envie et non par obligations. Si chaque matin vous vous levez pour que le salaire tombe plutôt que par envie de réaliser une journée constructive, alors il est peut-être temps de se poser les bonnes questions.

Que pourrais-je modifier dans ma journée pour que celle-ci soit positive ? Qu’est-ce qui me fait plaisir dans ce travail ? Qu’est ce qui me déplaît ? Est-ce que j’y trouve un sens ? Un épanouissement personnel ?

 

Faites-vous la liste des plus et des moins. Faites-en sorte de faire au moins autant de choses qui vous font du bien que des tâches ennuyeuses. Rappelez-vous que chaque jour a son potentiel personnel. Un jour vous allez être la reine/le roi de l’administratif et un autre jour vous serez bon(ne) à rien d’autre que des tâches manuelles, acceptez-le sans vous mettre la pression. Vous ferez le reste un autre jour. Enfin, n’oubliez pas de respecter des règles importantes: n’ouvrez plus vos mails en dehors du bureau, le soir, ni même le week-end. Quand vous rentrez chez vous, gardez cette bulle anti-travail intacte, elle libérera votre esprit et vous serez plus disponible pour les autres et pour vous-même. Veillez à mettre des barrières entre vie pro et vie privée. Vous verrez que ce mail auquel vous avez répondu au lit avant de vous endormir n’a pas changé le cours du monde mais peut-être bien le cours de votre nuit et c’est votre moral qui en a pâti. Protégez-votre esprit, lisez avant de dormir, évadez-vous en évitant les écrans, ces lumières sont malheureusement néfastes à des nuits reconstructrices.

 

2. Avec soi: 

Où en êtes vous avec vous même ? Qui êtes-vous ? Qu’est ce qui vous passionne ? Qu’est ce qui vous nourrit ? Quel est votre talent ? Que feriez-vous ce soir si vous n’aviez ni enfants, ni mari ? Avez-vous abandonné cette personne ou en avez-vous pris grand soin ? En parlant de soin, ne me parlez pas de massage, d’esthéticienne ou même de vacances… Parlez-moi d’expression artistique, d’expression corporelle, de bénévolat, de don de soi aux autres, de ces choses qui vous auront fait grandir et dont vous serez fier car elles caractérisent votre VOUS, celles que vous avez peut-être un peu mises de côté ces dernières années. N’oubliez jamais qu’avant de donner du bonheur aux autres, il faut commencer par se donner du bonheur à soi-même et qu’il n’y a aucune culpabilité à avoir en ce sens. Regardez comme les personnes épanouies vous inspirent… C’est parce qu’elles ont pensé à nourrir le terrain avant de nourrir ceux des autres.

 

3. En couple:

Pour que votre couple aille bien, il faut commencer par avoir résolu le point 2 à tous prix. Sinon, ça ne pourra pas fonctionner!!! Un compagnon n’est pas une béquille sur laquelle on s’appuie pour résoudre ses problèmes. Aucun couple en ce sens ne peut perdurer car il  va de soi, l’autre doit pouvoir aimer le vrai vous, la personne que vous êtes vraiment. Si cette personne est faussée par des problèmes d’ordre personnel qu’elle se refuse de résoudre elle-même mais plutôt en comptant sur les autres, alors oubliez tout espoir de construction solide. Un couple est bien l’alliance de deux êtres différents et il est important que ça le reste. Vous ne devez pas VOUS négliger au profit du couple, sinon vous perdrez le fil. Pourtant, et c’est ça la magie de l’union, on peut avoir beaucoup de choses en commun et ce sont ces éléments que vous devrez entretenir.

Cette petite flamme qui a allumé le feu, qu’elle est-elle ? En avez-vous pris soin ? L’entretenez-vous ou l’avez-vous laissé s’éteindre ?

 

Au delà du métro, boulot, dodo, logistiques, enfants, vacances, courses, etc, etc…quand avez-vous pris le temps de faire ensemble quelque chose qui vous plaît ? Quelque chose qui vous faisait vibrer ? Un dîner ou un ciné c’est bien, mais c’est souvent insuffisant quand on a attendu un peu trop longtemps. Il vous faut réanimer le feu, celui qui donnait un sens à votre couple. Cherchez, je suis sûre que vous trouverez cette activité qui a fait de vous ce couple heureux qui croquait la vie à pleines dents, et ne laissez personne vous prendre ce moment. Soyez égoïste, il n’y a aucune honte à ça !

 

4. Les enfants:

La rentrée est de retour et évidemment c’est sans compter le pression sociale qui rôde autour: “alors la rentrée s’est bien passée ?” “dans quelle école ?” “ça n’a pas été trop dur ?” “il travaille bien à l’école ?” Non mais hoooo !!! C’est quoi tout ce raffut pour quelque chose qui devrait être aussi banal que de dormir ou manger. Certes, l’école est obligatoire, mais pour autant, rappelons nous pourquoi nous y mettons nos enfants: pour qu’ils apprennent et grandissent. Arrêtons de leur mettre une telle pression sur les épaules. Ils ne seront pas doués en tout, l’êtes-vous, vous ? Le plus important dans l’histoire de tout ça, la finalité des choses, la vraie: c’est qu’ils trouvent un travail dans lequel ils s’épanouissent et qui leur permette de subvenir à leurs besoins non ?

 

Certains auront besoin d’un petit salaire pour être heureux et d’autres d’un gros. Qu’ils deviennent astronaute, fermier, développeur web, boulanger ou avocat finalement ce n’est pas notre vie. Qu’ils fassent ce qu’ils aiment et qu’on leur foute la paix! Il est super important qu’on fasse redescendre la pression, celle que vous vous mettez et celle que la société nous met. Nous, en tant que parents, avons déjà des tonnes de responsabilités à assumer, la balance de la culpabilité over déborde, mais pourquoi faire ? Les parents parfaits n’existent pas et n’oubliez pas de le rappeler à vos enfants. Ils ne sont pas parfaits, et bien vous non plus. Enlevez-vous ces tonnes de culpabilité que vous traînez comme des casseroles, et rappelez-vous chaque jour que vous faîtes au mieux avec ce qu’on vous a donné. Bon sauf si vous glandez devant les Anges de la télé-réalité hein 🙂

 

S’il vous plaît, ne faites pas des devoirs la question qui tue, accompagnez votre enfant et sachez l’aider à déceler lui même les matières dans lesquelles il a des facilités et inversement. Responsabilisez-les et faites de ce moment en famille, un moment de repos, de convivialité, de partage, où tout le monde oublie ses soucis de la journée. Acceptez que votre enfant ne soit pas l’as de l’école, dites à la maîtresse qu’elle ne l’est pas non plus, l’école n’a pas tout pouvoir sur notre famille. Nos enfants ont toute leur vie pour avoir de réels problèmes, alors laissons leur cette chance d’avancer au feeling et de les accompagner sans les acculer. Et, envoyez valser de force le “qu’en dira t-on”. Ce sont ces gens là qui vous admireront quand vous aurez eu le courage de faire ce qu’ils ne feront jamais: se moquer du regard des autres.

 

Le petit mot de la fin qu’il vous faut garder: RELATIVISEZ !!! A chaque moment où vous sentirez la pression monter, posez-vous ces 3 questions: Est-ce que je sais où je vais dormir ce soir ? Ai-je de quoi me nourrir ou nourrir ma famille ? Sommes-nous en bonne santé ? Si vous répondez OUI à ces 3 questions, alors c’est que tout va bien et que tout le reste se fera, step by step. Le temps fait chaque fois passer les choses qui, pourtant nous paraissaient insurmontables. C’est bon, vous pouvez souffler !

 

 

 

Le Mois du Bien-être au Travail au Loft

Le Mois du Bien-être au Travail : Fresque Du Climat  Shiatsu Les Re-Sources Sophrologie Auriculothérapie Massage sur chaise Broderie DO IN Printemps Movement Tool Box  Découverte d’Huiles Essentielles Le Mois du Bien-être au Travail revient au

Lire la suite »